Développement cognitif et dispositif d’acquisition linguistique

La sophrologie c’est quoi ?

La Sophrologie est un ensemble d’exercices de relaxation, de visualisation et de concentration qui permet de développer nos capacités personnelles et d’améliorer ainsi notre existence quotidienne. L’étymologie de sophrologie vient du grec : SOS : harmonie – PHROS : conscience et LOGOS : étude.

La Sophrologie est créée en 1960, à Madrid, par le Professeur neuropsychiatre, Alfonso CAYCEDO.

La relaxation c’est quoi ?

Nous vivons à une époque où tout va très vite, où la plupart des gens ne prennent pas le temps de se détendre et si nous savons aujourd’hui de tels problèmes dans la société moderne, il n’est sûrement pas un hasard. Nous allons voir comment la relaxation peut être un outil indispensable pour éviter les ennuis et l’angoisse et le stress.

La relaxation représente un relâchement corporel total qui est lié au délassement de tonus musculaire.

Gérer le stress avec la sophrologie

La sophrologie est recommandée pour faire débusquer le stress et les angoisses qui provoquent pertes de sommeil et du même coup bon nombre de troubles qui y sont associés, à condition que l’on adhère pleinement à ses principes basés sur des exercices de respiration et des techniques de visualisation corporelle menant à la semi-conscience.

La sophrologie une médecine douce visant à atteindre l’harmonie entre le corps et l’esprit. Elle a été recommandée pour apprendre à mieux gérer stress et anxiété.

Gérer le stress avec la relaxation

La relaxation est incontestablement le meilleur remède contre le stress. Pratiquer la relaxation pour se libérer du stress est vraiment une excellente méthode pour mieux vivre. La relaxation par son effet adaptant et rééquilibrant permet de diminuer incessamment les effets du stress.

Quand de relaxation est activée, votre rythme cardiaque devient plus calme, vous respirer d’une manière plus harmonieuse, ainsi que votre tension se stabilise et vos muscles se décontractent.

L’acquisition de la première langue est parallèle au développement cognitif et social de l’enfant. Celui-ci passe de la condition d’infans (celui qui n’a pas la parole) à celle de maîtrise de la langue. Il acquiert la parole et l’intelligence et devient un être social. Cela entraîne quelques différences essentielles entre l’acquisition d’une première langue et l’acquisition d’une langue étrangère.

développement cognitif enfant

Le développement cognitif

Dans les langues comme le français, l’allemand, l’espagnol, par exemple, pratiquement tout énoncé contient, avec la forme conjuguée du verbe, une marque de temps. Pour pouvoir marquer ce temps grammatical correctement, l’apprenant doit disposer entre autres du concept de temps. L’élaboration de ce concept est un processus long et complexe. C’est pourquoi lorsque, vers quatre ans, ils produisent des phrases tout à fait correctes d’un point de vue grammatical, on peut se demander si ce qu’ils expriment par une forme verbale de passé est identique à ce que la langue des adultes met là-dessous. Cela nous amène à deux affirmations importantes.

Premièrement, le fait que les énoncés soient grammaticalement corrects n’implique pas que la langue soit acquise correctement. Ces énoncés peuvent signifier tout autre chose pour l’apprenant. Deuxièmement, les catégories cognitives exprimées dans les langues de diverses façons doivent avoir été acquises en tant que telles au préalable. C’est le cas en général pour l’apprenant d’une seconde langue, mais pas pour l’apprenant de langue maternelle.

Alors, il existe des éléments essentiels de la maîtrise d’une langue qui sont liés au développement cognitif. Et qui doivent être acquis lors de l’acquisition de la première langue. Ils sont donc disponibles lors de l’acquisition d’autres langues. Il ne faudrait cependant pas en conclure que, lors de l’acquisition d’une seconde langue, on n’aura pas besoin d’élaborer certains concepts cognitifs. Ou, ce qui est souvent plus difficile, de les modifier. Quelqu’un qui a acquis le français comme première langue n’a pas développé une catégorie comme l’aspect de la même façon qu’un sujet qui a acquis le russe comme première langue. Mais, dans l’ensemble, lors de l’acquisition d’une seconde langue, les préalables cognitifs nécessaires déjà acquis dans une beaucoup plus grande mesure que lors de l’acquisition de la première langue.

Le développement social

The post Développement cognitif et dispositif d’acquisition linguistique appeared first on Institutrice.com.

The post Développement cognitif et dispositif d’acquisition linguistique first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu