Le préscolaire jeux éducatifs pour une meilleure stimulation intellectuelle

La sophrologie c’est quoi ?

La Sophrologie est un ensemble d’exercices de relaxation, de visualisation et de concentration qui permet de développer nos capacités personnelles et d’améliorer ainsi notre existence quotidienne. L’étymologie de sophrologie vient du grec : SOS : harmonie – PHROS : conscience et LOGOS : étude.

La Sophrologie est créée en 1960, à Madrid, par le Professeur neuropsychiatre, Alfonso CAYCEDO.

La relaxation c’est quoi ?

Nous vivons à une époque où tout va très vite, où la plupart des gens ne prennent pas le temps de se détendre et si nous savons aujourd’hui de tels problèmes dans la société moderne, il n’est sûrement pas un hasard. Nous allons voir comment la relaxation peut être un outil indispensable pour éviter les ennuis et l’angoisse et le stress.

La relaxation représente un relâchement corporel total qui est lié au délassement de tonus musculaire.

Gérer le stress avec la sophrologie

La sophrologie est recommandée pour faire débusquer le stress et les angoisses qui provoquent pertes de sommeil et du même coup bon nombre de troubles qui y sont associés, à condition que l’on adhère pleinement à ses principes basés sur des exercices de respiration et des techniques de visualisation corporelle menant à la semi-conscience.

La sophrologie une médecine douce visant à atteindre l’harmonie entre le corps et l’esprit. Elle a été recommandée pour apprendre à mieux gérer stress et anxiété.

Gérer le stress avec la relaxation

La relaxation est incontestablement le meilleur remède contre le stress. Pratiquer la relaxation pour se libérer du stress est vraiment une excellente méthode pour mieux vivre. La relaxation par son effet adaptant et rééquilibrant permet de diminuer incessamment les effets du stress.

Quand de relaxation est activée, votre rythme cardiaque devient plus calme, vous respirer d’une manière plus harmonieuse, ainsi que votre tension se stabilise et vos muscles se décontractent.

Votre enfant est particulièrement sensible à la stimulation intellectuelle pendant la période préscolaire. C’est à ce moment qu’il devrait acquérir des façons et une attitude d’apprentissage qu’il gardera pour le futur (avec les jeux). En fait, on peut définir l’intelligence d’un enfant comme ensemble de ses aptitudes à apprendre. Chaque fois que ses aptitudes augmentent, son intelligence croît d’autant. C’est l’époque rêvée pour que votre enfant apprenne à apprendre. Plus vous le stimulez intellectuellement, sans l’accabler, plus il sera brillant.

Certes, une bonne école aide non seulement beaucoup au développement affectif de l’enfant mais aussi à son développement intellectuel. Toutefois, vous pouvez aussi faire chez vous un certain nombre de jeux éducatifs susceptibles de fournir à votre enfant la dose optimale de stimulation intellectuelle. Il faut, sans doute, que votre maison soit un milieu éducatif stimulant et que votre enfant puisse y trouver les instruments nécessaires à son développement intellectuel. Puisque c’est au moyen du jeu que l’enfant d’âge préscolaire apprend essentiellement, choisissez soigneusement ses jouets, ses livres. Ce sont les compagnons indispensables de cette période.

Exemples de jeux éducatifs au préscolaire

Vous souhaitez que votre enfant soit capable d’accepter des idées nouvelles et originales. Voici un jeu simple que vous pouvez pratiquer n’importe où. Dites à votre enfant : « Est-ce que ce ne serait pas drôle si les chats savaient parler et que les gens miaulent ? » Vous serez probablement surpris par son imagination.

Il y a deux jeux excellents pour aider votre enfant à penser des abstractions, ce sont le jeu des similitudes et le jeu des différences. Commençons par le jeu des similitudes. Prenez deux objets et posez-les côte à côte. Commencez avec quelque chose de facile, une chaussure et une chaussette par exemple. Demandez : « Dis-moi tout ce qui les rend semblables. » Complimentez-le chaque fois qu’il donne une réponse correcte. A chaque compliment vous l’aidez à construire sa confiance en soi et à augmenter son assurance à aborder de nouvelles difficultés intellectuelles au préscolaire.

Le jeu des différences se pratique de la même façon. Demandez maintenant : « De combien de façons cette pièce de monnaie et ce biscuit rond sont-ils différents ? ». Tu peux manger le biscuit mais pas la pièce.

Un autre jeu éducatif, John Dewey a dit que « la pensée commence là où on ressent une difficulté ». Créez une situation difficile et voyez ce que votre enfant peut suggérer pour sortir de cette situation. Vous dites : « Quelle est la meilleure chose à faire si nous partons en famille nous promener dans les bois et que tu te perdes ? ». Comme il y a plusieurs réponses justes mais différentes à ce genre de question, c’est un jeu qui a l’avantage d’aider l’enfant à prendre confiance en soi pour résoudre les difficultés.

Importance de la lecture et de l’enseignement par le jeu

Les enfants d’âge préscolaire adorent jouer. Si vous appelez « jeu » ce que vous voulez faire avec votre enfant, vous êtes sûr qu’il aura une attitude positive à son égard. Mais en jouant, il faut évidemment que vous acceptiez ses idées. Ne soyez pas critique, ne lui dites pas : « C’est faux ». Cela le découragerait de proposer de nouvelles idées et supprimerait le plaisir du jeu. En grandissant, il apprendra à préciser ses idées et ses concepts. Votre but, à cette période, est de l’encourager à exprimer des idées, sans vous soucier de leur vérité scientifique.

Vous pouvez enseigner tout par le jeu même les mathématiques. Ne vous affolez pas ! Vous n’avez pas besoin de grandes connaissances pour les enseigner. Vous pouvez les enseigner en utilisant un matériel. Il consiste en réglettes de bois de différentes couleurs et longueurs. En jouant avec ces réglettes, votre enfant apprendra à additionner, soustraire, multiplier et diviser. L’enfant commencera par des jeux simples pour atteindre peu à peu des formes plus complexes. Tous les jeux mathématiques utilisent des objets concrets que votre enfant peut manipuler. Un enfant d’âge préscolaire peut apprendre beaucoup en mathématique en partant de la manipulation d’objets concrets. Mais son aptitude à apprendre les mathématiques sous la forme abstraite des nombres est assez limitée.

Concernant la lecture, si vous ne faisiez rien d’autre que de lire des livres pour votre enfant au préscolaire, ce serait une aide extraordinaire pour stimuler son développement intellectuel. L’idéal est d’incorporer la lecture régulière d’une histoire au rite du coucher. Mais cela ne doit pas vous empêcher de faire la lecture quand vous en avez envie. Il faut rappeler, en choisissant un livre, qu’il doit vous plaire à vous aussi. Ne prenez pas un livre dépourvu de goût.

Pour conclure

Entre 3 et 6 ans, le développement affectif et intellectuel de l’enfant est énorme. Voilà donc votre enfant qui est déjà diplômé du cours le plus important, celui du monde dans lequel il a passé ses premières années. Votre enfant devrait avoir maintenant un robuste concept de soi et les bases d’une personnalité stable. Si tout s’est déroulé normalement, il a acquis un sentiment fondamental de sûreté, de confiance en lui et une forte conscience de son individualité. Vous avez rempli l’essentiel de votre tâche en l’aidant à établir les fondements solides de son affectivité et de son intelligence par une stimulation intellectuelle parfaite pendant cette période préscolaire.

The post Le préscolaire jeux éducatifs pour une meilleure stimulation intellectuelle appeared first on Institutrice.com.

The post Le préscolaire jeux éducatifs pour une meilleure stimulation intellectuelle first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu