La formation en alternance préparation et exploitation efficaces des stages

La sophrologie c’est quoi ?

La Sophrologie est un ensemble d’exercices de relaxation, de visualisation et de concentration qui permet de développer nos capacités personnelles et d’améliorer ainsi notre existence quotidienne. L’étymologie de sophrologie vient du grec : SOS : harmonie – PHROS : conscience et LOGOS : étude.

La Sophrologie est créée en 1960, à Madrid, par le Professeur neuropsychiatre, Alfonso CAYCEDO.

La relaxation c’est quoi ?

Nous vivons à une époque où tout va très vite, où la plupart des gens ne prennent pas le temps de se détendre et si nous savons aujourd’hui de tels problèmes dans la société moderne, il n’est sûrement pas un hasard. Nous allons voir comment la relaxation peut être un outil indispensable pour éviter les ennuis et l’angoisse et le stress.

La relaxation représente un relâchement corporel total qui est lié au délassement de tonus musculaire.

Gérer le stress avec la sophrologie

La sophrologie est recommandée pour faire débusquer le stress et les angoisses qui provoquent pertes de sommeil et du même coup bon nombre de troubles qui y sont associés, à condition que l’on adhère pleinement à ses principes basés sur des exercices de respiration et des techniques de visualisation corporelle menant à la semi-conscience.

La sophrologie une médecine douce visant à atteindre l’harmonie entre le corps et l’esprit. Elle a été recommandée pour apprendre à mieux gérer stress et anxiété.

Gérer le stress avec la relaxation

La relaxation est incontestablement le meilleur remède contre le stress. Pratiquer la relaxation pour se libérer du stress est vraiment une excellente méthode pour mieux vivre. La relaxation par son effet adaptant et rééquilibrant permet de diminuer incessamment les effets du stress.

Quand de relaxation est activée, votre rythme cardiaque devient plus calme, vous respirer d’une manière plus harmonieuse, ainsi que votre tension se stabilise et vos muscles se décontractent.

La préparation des stages dans le cadre de la formation en alternance a comme objectif de lever un maximum d’obstacles susceptibles d’empêcher le stage de libérer la totalité de son potentiel formatif. Ces obstacles tiennent à la méconnaissance de l’entreprise par les futurs stagiaires, à leur appréhension face à l’inconnu, à leur manque d’autonomie pour se mouvoir dans l’espace et en société, etc. La préparation comporte trois aspects : pratique, didactique, psychologique.

La préparation pratique

En fait, la préparation pratique consiste à donner tous les détails matériels concernant l’endroit du stage; les personnes à contacter, la manière de se rendre au lieu de travail, la tenue à revêtir; l’équipement à emporter, les conditions matérielles rencontrées sur place (vestiaire. présence d’un tuteur), les horaires. Selon le public concerné, il faudra consacrer plus ou moins de temps à cet aspect des choses. Certains stagiaires ont besoin d’aller repérer les lieux (moyens de transport, moyens d’accès, etc.) avant de se rendre réellement à leur travail.

Cette préparation consiste aussi à communiquer au stagiaire les termes de l’accord passé entre le centre de formation et l’entreprise. La convention de stage et la convention de la formation en alternance seront examinées attentivement. Et également les aspects administratifs ou matériels non réglés par ces documents, par exemple les règlements de travail et de sécurité.

La préparation didactique de la formation en alternance

La préparation didactique vise à informer les étudiants des objectifs de formation attachés au stage. Et à leur communiquer les moyens pédagogiques disponibles pour les atteindre. On leur parlera du journal de bord, du rapport de stage et du séminaire; qui sont les principaux instruments mis à leur disposition pour tirer un profit maximum de leur stage.

Avant d’être plongés dans le monde du travail, les stagiaires se seront également familiarisés avec les divers questionnaires. Ceux-ci doivent leur permettre de mieux comprendre l’entreprise dans laquelle ils travaillent ainsi que leurs propres activités de production. Ils pourront ainsi, le moment venu, être attentifs à des phénomènes précis; poser les questions appropriées, saisir les informations qui passent à leur portée.

La préparation psychologique

Maîtriser intellectuellement des outils est une chose. Être capable de les utiliser à bon escient en est une autre. Combien d’étudiants se sont révélés incapables de recueillir les informations demandées parce qu’ils étaient intimidés; ne savaient pas comment aborder des adultes; n’ont pas été bien accueillis ou encore; étaient mal à l’aise dans une situation trop étrangère à leur expérience familiale ou scolaire. C’est pourquoi une préparation psychologique s’impose.

Cet aspect de la préparation des stagiaires porte, notamment, sur la manière d’aborder des adultes (s’il s’agit de jeunes). Repérer le moment opportun pour poser ses questions. Arrêter à temps son interlocuteur dès qu’on a perdu le fil de son propos. Identifier en cours d’entretien les points non compris pour les renvoyer à l’interlocuteur. Réagir aux rebuffades et aux pointes de moquerie. Entrer en contact, d’une façon générale, avec ses collègues et ses supérieurs et réagir lors des contretemps qui ponctuent la vie de travail pour une meilleure la formation en alternance, etc.

Cette mise en condition peut se réaliser par la technique du jeu de rôles. Il s’agit d’imaginer quelques situations caractéristiques. La première rencontre du stagiaire avec l’employeur; son premier contact avec son tuteur, une situation de blocage du stagiaire dans la poursuite de son travail, par exemple parce que sa machine s’arrête et qu’il a oublié la marche à suivre, etc. On peut également s’inspirer d’incidents réellement survenus à d’anciens stagiaires dans les premiers jours de leur travail, pour autant que ces incidents aient valeur d’exemple.

Dans la mesure du possible, les rôles d’employeurs et des autres travailleurs se jouent par des personnes extérieures au groupe en formation (d’autres formateurs, d’anciens stagiaires, etc.) qui ont une expérience de la manière effective dont les choses se passent.

Suivi des stages

Le stagiaire étant en situation de formation, il doit continuer à percevoir cette dimension, même si occupé par des activités exclusivement productives. Cette continuité est possible grâce au suivi assuré par le responsable de stage. Le responsable de stage effectue une visite sur les lieux mêmes du travail. Cette visite a trois buts. D’abord, s’informer des conditions réelles d’exercice du stage, des difficultés éventuelles rencontrées par le stagiaire ou son tuteur, des tensions ou conflits ouverts. Ensuite, rassurer le stagiaire qui se sent non abandonné à son sort. Enfin, évaluer les résultats de la formation par le travail.

Exploitation pédagogique des stages

Pour que la formation en alternance soit profitable sur le plan pédagogique, il ne suffit pas que le stage soit bien organisé. Il faut encore que le stagiaire puisse réfléchir à son expérience avec un certain recul. Il est donc indispensable de prévoir des moments et des lieux pmu l’exploitation périodique du stage, faute de quoi celui-ci se limite à une juxtaposition.

Le moment et le lieu prévu pour articuler travail et formation correspond au séminaire d’accompagnement. Le but du séminaire d’accompagnement est de permettre au stagiaire de réaliser une distanciation par rapport à son vécu. Et de regarder son expérience en adoptant différents points de vue. La durée du séminaire d’accompagnement déborde celle du stage proprement dit. On l’entamera bien avant le stage et il se prolongera après celui-ci; tant que le travail d’exploitation pédagogique n’est pas terminé.

L’analyse des stages commence par l’explicitation des représentations au sujet du travail en entreprise, véhiculée par les futurs stagiaires. On sait en effet que les expériences nouvelles se greffent sur des schémas mentaux, intellectuels et affectifs préexistants. Toute immersion dans une situation inconnue, en rupture avec les représentations familières; est d’autant plus bénéfique que la personne est consciente de ses représentations préalables. Les interpellations du présent qui bousculent les idées en place de manière inconsciente généralement refusées ou niées. Par contre, elles s’assimilent plus facilement la personne a eu l’occasion de prendre conscience de ce qui est ainsi remis en question dans ses schémas mentaux. Il lui devient possible, alors, de réorganiser sa vision des choses; de réaménager ses représentations de telle sorte qu’elles intègrent les données nouvelles.

Techniques de groupe dans la formation en alternance

Autre apport formatif important pour la vie professionnelle future. Le séminaire peut être l’occasion d’un entraînement à l’acquisition des techniques de travail de groupe. Ainsi, à chaque séance, un animateur peut être désigné parmi les formés. Il sera chargé de présider la réunion. C’est-à-dire d’établir l’ordre du jour, de gérer la parole, de faciliter la participation de tous. Il peut être accompagné d’un secrétaire, chargé de prendre des notes. Ces notes seront réutilisables, entre autres lors de l’élaboration du rapport de stage par le stagiaire; dont l’expérience de travail a été au centre du questionnement et de la réflexion du groupe, à cette séance-là. Les fonctions de président et de secrétaire devront faire l’objet d’une tournante entre les différents stagiaires. Le formateur, quant à lui, centrera ses interventions de manière privilégiée sur le contenu du travail de groupe.

L’apprentissage des conduites d’animation d’un groupe est donc, lui aussi, une formation sur le tas. Pour être efficace, il doit faire l’objet d’une évaluation au terme de chaque séance. Il ne s’agit pas, à cette occasion, de distribuer les bons et les mauvais points. Mais d’établir les comportements et les conditions qui se sont révélés favorables ou défavorables au travail du groupe. Ce travail s’améliore par l’utilisation de grilles d’évaluation du travail de groupe. Le savoir-faire en termes d’animation se renforce encore si des théorisations de pratiques régulièrement faites. Ces moments consacrés à la formalisation et à la généralisation de procédures et de principes expérimentés dans la vie du groupe.

The post La formation en alternance préparation et exploitation efficaces des stages appeared first on Institutrice.com.

The post La formation en alternance préparation et exploitation efficaces des stages first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu